BannerChoisir jesuitesch 87af8

La revue culturelle choisir

choisir16b logo f2922La revue culturelle choisir est éditée par les Jésuites de Suisse romande depuis 1959. Elle aborde des thèmes contemporains et offre une sélection d’analyses, de réflexions et d’informations rédigées par des spécialistes.

A l'origine du projet, on trouve le provincial suisse Joseph Stierli ainsi que trois autres jésuites : Jean Nicod, Raymond Bréchet et Robert Stalder. Basée d'abord à Fribourg, canton catholique, la rédaction, forte de son orientation œcuménique, a rapidement déménagé à Genève. La revue est restée fidèle aux intuitions spirituelles de ses fondateurs, désireux de doter la Suisse romande d’un média d’inspiration chrétienne. Axée sur la justice et le souci des pauvres, sur le dialogue avec le monde laïc, les autres cultures et religions, choisir est un organe de discernement et non de propagande. Son objectif est de permettre à ses lecteurs de prendre du recul par rapport aux événements et de trouver des points de repère pour se forger une opinion.

Publiée mensuellement jusqu’en juillet 2016, choisir est aujourd’hui un trimestriel qui propose deux dossiers thématiques par numéro. Son site choisir.ch a été renforcé pour devenir un organe d’actualité, avec des articles d’informations courts et immédiats, et des commentaires.

Choisir fait partie du Réseau des revues culturelles européennes et américaines publiées par la Compagnie de Jésus.


 

De la révolution au deuil

685 pte 7c60b Le sens révolutionnaire et Des rites et des deuils

Pour son trimestriel de octobre-novembre-décembre 2017, la revue choisir ouvre ses colonnes aux révolutionnaires et au deuil.

LE SENS RÉVOLUTIONNAIRE

Octobre 1917, un séisme politique secoue l’Europe, celui de la révolution bolchévique. Mais l’esprit révolutionnaire remonte à bien plus loin. Certains affirment même que Jésus, apôtre de la non-violence, était un rebelle zélote! Le trimestriel choisir de cet automne, éditée par les jésuites de Suisse romande, visite cette thématique avec des historiens, des théologiens et des journalistes. Son deuxième dossier est consacré à l’évolution en Occident des rites après un deuil. La révolution et la mort… «Des jumelles peut-être, tant elles sont inséparables», dit dans son éditorial Pierre Emonet sj, directeur de choisir.
Pour mieux comprendre les révolutionnaires, choisir propose des lectures du passé et d’autres plus contemporaines. Réforme et révolution renvoient toujours à des notions de continuité ou de rupture du temps. Le rapport que nos sociétés ont au passé, au présent et à l’avenir influence nos lectures de l’histoire (François Hartog: spécialiste des formes historiques de temporalisation). Ainsi, la seule façon de savoir si Jésus cherchait la révolution est de le comparer aux révolutionnaires de son temps (Daniel Marguerat: exégète). Cette dimension eschatologique présente chez les Juifs du Ier siècle s’est perpétuée et a animé les penseurs de la révolte paysanne du XVIe siècle en Allemagne et en Suisse (Jean-Blaise Fellay sj: historien). C’est d’ailleurs en partie depuis la Suisse que se pensera la révolution de 1917, nombre de révolutionnaires polonais et russes ayant trouvé refuge chez nous durant la Première Guerre mondiale (Jean-François Fayet: historien).
Et aujourd’hui? Face au changement climatique et autres évolutions planétaires catastrophiques, une révolution de notre civilisation paraît encore plus indispensable. Sur le plan du christianisme, la théologie de la libération, hier, et Laudato Sì, aujourd’hui, nous appellent à une révolution non-violente, celle d’une « civilisation de la modération partagée». Conversion et action sont donc urgentes pour Martin Maier sj, théologien, mais aussi pour le professeur en environnement Dominique Bourg (interviewé par Valérie Bory).

DES RITES ET DES DEUILS
Véritable séisme, le deuil atteint l’être humain dans ses dimensions physiques, mentales, émotionnelles et spirituelles. Soutiens et partages se révèlent nécessaires. Cela peut être via des groupes de paroles (Rosette Poletti: infirmière en psychiatrie) ou des rituels funéraires. Comme celui de l’exposition dans une chapelle du défunt préparé pour l’occasion (Camille Béguin, thanatopractrice,
 Patrizia Cini, photographe) ou des cérémonie d’adieux avec musique (Jacques Schmitt). Ces rites de passage sont primordiaux, car ritualiser ancre dans une réalité commune et consolide le désir du vivre ensemble (Jeltje Gordon-Lennox: psychotérapeute). D’où leur nécessaire évolution. Ainsi les cimetières traditionnels sont-ils de moins en moins visités en Occident, tandis que des mémoriaux éphémères et virtuels se multiplient. Mais si un vent nouveau souffle sur ce qui touche au souvenir du défunt, est-ce toujours de manière appropriée (Eugène)? Lorsque le rejet du christianisme et de ses rites s’accompagne d’une quête trop individualiste, le deuil peut virer à l’errance (Patrick Bittar: cinéaste).

Lucienne Bittar
revue choisir

Revue choisir
SOMMAIRE
n° 685, octobre-novembre-décembre 2017

Éditorial
Viva la muerte!
par Pierre Emonet sj

RÉVOLUTIONNAIRE

Éclairage
Continuité et ruptures
Un entretien avec François Hartog
par François Euvé sj
Bible
Jésus, un insurgé millénariste ?
par Daniel Marguerat
Théologie
Révolution et foi chrétienne
par Martin Maier sj
Histoire
Un communisme religieux
La guerre des paysans (1524-1525)
par Jean-Blaise Fellay sj
1914-1918
Histoire
Les camarades de l’Est en Suisse
par Jean-François Fayet
Société
Aujourd’hui, l’écologie nouvelle!
Entretien avec Dominique Bourg
par Valérie Bory
Politique
Le parfum entêtant du jasmin
par Pierre Desorgues

DES RITES ET DES DEUILS

Psychologie
Ces lieux d’écoute et de partage
par Rosette Poletti
Psychologie
Mémoriaux éphémères aux morts
Une lutte pour exister
par Jeltje Gordon-Lennox
Regard
D’Ubik à Halicarnasse
Que faire de soi après sa mort? par Eugène
Société
Les soins ultimes
Un entretien avec Camille Béguin
et Patrizia Cini
par Lucienne Bittar
Musique
Le mystère à portée de notes
par Jacques Schmitt
Cinéma
Une sombre traversée par Patrick Bittar

CULTURE

Photographie
Kurdistan irakien
Le combat des Yézidis par Giacomo Sini
Expositions
Picasso XXL
par Geneviève Nevejan

LIVRES OUVERTS

lucienne-bittar0Revue culturelle
choisir

Lucienne Bittar Email Lucienne Bittar
Rédactrice en chef
18 rue Jacques-Dalphin
1227 Carouge - GE

Tel. +41 22 827 46 75

POUR S'ABONNER    DÉCOUVRIR CHOISIR

 


PLAN DE SITUATION

Agrandir la carte

échos des jésuites

Nouvelles d'ici et d'ailleurs

Couv EchosJesuites oct17 82951Chaque trimestre, la revue choisir propose des nouvelles des jésuites d'ici et d'ailleurs dans un supplément encarté. A lire également en ligne ici.

Lire la suite...

archives choisir

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Ecrire à la revue choisir
1000 caractères restants