bandeau

Bibliothèque cedofor

cedofor-logoLe Centre de formation et de documentation religieuse a été créé en 1975, à partir du fond de bibliothèque de la revue choisir. Ouvert au public, il propose près de 50 000 ouvrages à consulter sur place ou à emprunter, ainsi qu'un nombre important de revues.

Spécialisé dans les questions religieuses, au sens large du terme, le cedofor collectionne des livres qui traitent de théologie, de spiritualité, de dialogue interreligieux, de doctrine sociale de l'Eglise, d'œcuménisme, de science et foi, de sectes et de mouvements religieux, de sociologie religieuse, des synodes et conciles, etc.

On y trouve aussi nombre de dictionnaires spécialisées, ainsi que des ouvrages de développement personnel, de psychologie et de sociologie, de question éthique et de droits humains, de politique, d'économie et de société, d'art et d'histoire... Sans oublier la grande littérature et les écrivains actuels.

En résumé, le cedofor c'est

  • une bibliothèque avec prêt de livres ; consultation du catalogue et de recensions disponible en ligne,
  • un service de documentation,
  • assistance et conseils pour la recherche
  • un espace de travail pour la consultation de livres, ouvrages de référence, revues, etc.,
  • une photocopieuse à disposition.

Ouverture : les mardis, mercredis et jeudis après-midi de 14h à 18h.


Témoignage d’un jésuite interné en Sibérie

Goulag CiszekSJ pe2017 b3614Vous aimeriez connaître un peu mieux la spiritualité ignatienne; vous vous demandez ce que peuvent bien apporter ces fameux Exercices spirituels de saint Ignace, dont on dit merveilles. Mieux que des cours théoriques, le livre du Père Ciszek sj vous l’apprendra, à la manière d’une leçon de choses.

Prêtre jésuite, américain d’origine polonaise, le Père Ciszek sj a passé 23 ans dans les geôles soviétiques et les camps de travaux forcés dans le nord de la Sibérie. Arrêté par la police secrète en juin 1941, enfermé dans la tristement célèbre prison de la Loubianka à Moscou, condamné à l’isolement durant 5 ans et soumis à d’interminables interrogatoires, il fut condamné à 15 ans de travaux forcés sous le prétexte d’être un espion du Vatican. Sa peine terminée, interdit de quitter la Sibérie, il pratiqua divers petits métiers tout en exerçant plus ou moins clandestinement son ministère sacerdotal. En 1963, il fut libéré en échange contre un prisonnier russe.

Le P. Ciszek avait déjà raconté son histoire dans un premier livre: L’Espion du Vatican. Dans ce deuxième ouvrage, pour répondre aux nombreuses personnes qui lui demandaient comment il avait bien pu tenir le coup durant tout ce temps, il retrace son itinéraire spirituel durant ses vingt-trois ans de captivité en Sibérie.

Les différentes étapes de son histoire sont autant de paliers spirituels qu’il franchit: un typique itinéraire ignatien. Mieux que n’importe quel cours ou commentaire, l’histoire vécue du Père Ciszek permet au lecteur de comprendre de l’intérieur les principaux axes de la spiritualité ignatienne, en particulier les grandes étapes des Exercices spirituels.

La surprise d’une situation imprévue qui le déconcerte lui a permis de redécouvrir la disponibilité ou la liberté, fruit du fameux Principe et Fondement, qui ouvre l’itinéraire des Exercices: se rendre libre face à toutes les réalités créées pour accepter la volonté de Dieu. C’est dans l’isolement désespérant de la prison qu’il redécouvre la prière, en particulier le Notre Père. Les interrogatoires qui se succèdent durant plusieurs années à La Loubianka, où il essaie en vain de ruser avec son interrogateur, le conduisent au désespoir. Lorsqu’il comprend qu’il s’est finalement fait avoir et qu’il a touché le fond, il découvre que c’est dans la mesure où il accepte sa faiblesse et ses erreurs, qu’il peut finalement compter sur Dieu.
Dans une obscurité totale, sans espoir, ne voyant que son incapacité à s’en sortir, et que ses interrogateurs le somment de choisir entre coopérer ou le peloton d’exécution, il comprend ce que lâcher prise signifie concrètement. Comme pour le Christ au Jardin des Oliviers, seul un acte d’abandon total lui permet de s’affranchir des derniers pans de son ego et de retrouver une paix durable. Les années de travaux forcés, lui font découvrir la valeur du corps (Incarnation), la force rédemptrice du quotidien sans relief, la celle du travail manuel épuisant. L’anonymat des baraquements de prisonniers lui révèle un style de vie sacerdotale imprévue, fondé sur le témoignage plus que sur la parole, et la force de l’eucharistie célébrée en cachette. Au cours des années de semi-liberté dans les villes du nord de la Sibérie, il rencontre des chrétiens dispersés qui incarnent pour lui le Royaume de Dieu en ce monde. Ses réflexions sur les idéaux contradictoires du christianisme et du marxisme sont une belle illustration de la grande méditation des Deux Étendards proposée dans les Exercices, vraie théologie de l’histoire. Sur fond d’une aventure extraordinaire, ce livre est un vrai traité de spiritualité ignatienne susceptible d’éclairer le lecteur et de l’encourager à franchir certaines étapes difficiles de sa vie.

Pierre Emonet sj

 AvecDieuAuGoulag temoignagejesuite 0a4c9Walter J. Ciszek avec Daniel Flaherty
Avec Dieu au Goulag
Témoignage d’un jésuite interné vingt-trois ans en Sibérie
Éditions des Béatitudes, Nouan-Le-Fuzelier 2010, 392 p,
Réédité aux éditions Éditions Points
Col. Points vivre, Paris octobre 2016, 400 p.

Stjepan-KusarCEDOFOR
Centre de documentation et de formation religieuse

Stjepan Kusar Email Stjepan Kusar
18 rue Jacques-Dalphin
1227 Carouge - GE

Tel. +41 22 827 46 78

Horaires :
Les mardis, mercredis et jeudis de 14h à 18h

INFORMATIONS INSCRIPTION & CONDITIONS


PLAN DE SITUATION

Agrandir la carte

archives cedofor

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Ecrire au CEDOFOR
1000 caractères restants